La protection des héritiers réservataires

| Mis à jour le 29/09/2021 | Publié le

La protection des héritiers réservataires

SOMMAIRE

Héritier réservataire, réserve héréditaire, quotité disponible ? Autant de termes employés en droit des successions dont le terme vous est pour autant méconnu. Qu’est-ce que la réserve héréditaire ? Qui est héritier réservataire ? Quel est le montant de la réserve héréditaire ? Avocats Picovschi, compétent en droit des successions à Paris, vous donne les explications attendues dans les lignes qui suivent.

Qu’est-ce que la réserve héréditaire ?

La France possède un mécanisme original en matière de droit des successions : la réserve héréditaire. Mais qu'est-ce que la réserve héréditaire ? Un moyen pour les héritiers de pallier une possible tentative de déshéritement. Aux termes de la loi, et plus spécialement de l'article 912 du Code civil, la réserve héréditaire est « la part des biens et droits successoraux dont la loi assure la dévolution libre de charges à certains héritiers dits réservataires, s'ils sont appelés à la succession et s'ils l'acceptent ».

Aussi le patrimoine d'un défunt est constitué d'une part sur laquelle les héritiers réservataires ont un droit, et d'une quotité disponible que l'on peut transmettre librement. Il sera en principe impossible de déshériter un héritier réservataire, mais reste à savoir les conditions pour être considéré comme tel aux yeux du droit français.

Qui sont les héritiers réservataires ?

Les héritiers réservataires sont les enfants (article 913 du Code civil) ou leurs descendants en cas de prédécès (article 913-1 du Code civil), et à défaut d’enfant, le conjoint survivant (article 914-1 du Code civil).

Peu importe que vous soyez un enfant légitime, naturel ou encore adoptif, vous serez considéré comme un héritier réservataire.

L’enfant adopté est-il héritier réservataire ? Il convient de distinguer l’adoption simple de l’adoption plénière.

  • L’adoption simple : l’adopté est héritier réservataire de ses parents adoptifs ainsi que de sa famille d’origine. Néanmoins, il n’est pas réservataire vis-à-vis des ascendants de ses parents adoptifs.
  • L’adoption plénière : l’adopté est héritier réservataire de ses parents adoptifs ainsi que de leurs ascendants. Il n’est en revanche pas réservataire de sa famille d’origine.

Le conjoint survivant est quant à lui héritier réservataire en l’absence de descendants, et à condition de ne pas être divorcé.

Depuis la réforme du 23 juin 2006, les ascendants ne sont plus héritiers réservatairesIls bénéficient toutefois d’un droit de retour sur certains biens qu’ils ont donnés à leurs enfants. Il existe un droit de retour légal et un droit de retour conventionnel. Le droit de retour légal permet aux parents permet de reprendre les biens qu’ils auraient donnés à l’un de leurs enfants dans le cas où celui-ci décèderait avant eux, et sans descendance. Le droit de retour légal est limité à la moitié de la succession : 1/4 pour le père, 1/4 pour la mère. On parle de droit de retour conventionnel lorsqu’une clause d’une donation prévoit qu’en cas de prédécès du donataire le donateur reprend les biens donnés.

Quel est le montant de la réserve héréditaire ?

La réserve des descendants est déterminée par le Code civil en fonction du nombre de descendants vivants au jour du décès (enfants, petits-enfants, etc.).

  • Un enfant : la moitié des biens du défunt.
  • Deux enfants : les deux tiers des biens du défunt (un tiers par enfant)
  • Trois enfants ou plus : les trois quarts des biens du défunt (les enfants se partissent les trois quart de manière égalitaire)

Prenons un exemple concret :

Votre père décède en laissant derrière lui une somme de 600 000 euros.

Si vous êtes enfant unique, votre réserve héréditaire sur cette somme s'élève à 300 000 euros et la quotité disponible que le défunt peut librement transmettre s'élève à 300 000 euros.

Si vous avez un frère, la réserve héréditaire s'élève à un total de 400 000 euros (200 000 euros par héritiers), et si vous êtes trois frères et sœurs, alors la réserve héréditaire est de 450 000euros (150 000 euros reviendra de droit à chacun des enfants).

Dans l'hypothèse où l'un des enfants serait déjà décédé, ce sont alors ses propres enfants qui se partageront sa part.

En revanche, s'il n'y a pas de descendants, et que donc, l'héritier réservataire est le conjoint survivant, alors, la réserve est égale à un quart de la succession.

Par exemple votre mari décède. Vous n'avez eu aucun enfant, et il n'en a pas eu non plus d'un autre mariage. Il laisse derrière lui une somme de 600 000 euros, la réserve héréditaire est donc égale à 150 000 euros.

Avocats Picovschi, expert en droit des successions, pourra vous accompagner pour prendre toutes les dispositions nécessaires, afin d’organiser au mieux votre succession dans le respect du droit.

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Rencontrons-nous

Nos attachés d'information sont à votre écoute et vous expliqueront notre fonctionnement

Vous voulez plus d’informations ?

Contactez nous
+33(0)1 56 79 11 00

90 avenue Niel
62 & 69 rue Ampère
75017 Paris

Articles sur le même thème

Nos succès
Nos autres domaines
d’interventions