Les lecteurs d'Avocats Picovschi ont aussi aimé

Les conflits entre frères et sœurs lors d’une succession : comment les régler ?

Par Avocats PICOVSCHI | Publié le 15/10/2018

illustration de l'article

SOMMAIRE

Vous venez de perdre votre parent et la succession ne se passe pas comme prévu. Cet évènement tragique n’a fait que ressurgir les tensions fraternelles. Vous rencontrez des difficultés avec l’un de vos frères ou sœurs car ce dernier bloque la succession, garde pour lui certains biens, pille la maison familiale, refuse de vous donner les clés… Que faire dans ce cas ? Avocats Picovschi, situé à Paris, compétent en matière de succession vous accompagne pour débloquer ces successions conflictuelles.

Litiges qui peuvent survenir entre frère et sœur lors du règlement d’une succession

Dans les litiges intervenants entre frères et sœurs, les émotions et la rancœur prennent souvent le dessus.

Les problèmes peuvent être de tout type et Avocats Picovschi vous en expose une liste non exhaustive. Peut-être vous reconnaîtrez-vous dans l’un d’eux. Si tel est le cas, n’hésitez pas à faire appel à nos services. Sachez cependant que les litiges en droit des successions se règlent souvent au cas par cas : vous pouvez vous retrouver dans une situation complexe. Pensez à vous rapprocher d’un avocat chevronné qui pourra mettre son expertise à votre service et vous accompagner pour défendre au mieux vos intérêts.

Souvent, un héritier ne veut pas signer les actes du notaire, l’héritier en question n’est pas d’accord avec l’estimation des biens déclarée dans la succession et refuse de dialoguer. Il peut aussi décider tout simplement de ne pas répondre aux diverses sollicitations et par ce silence, il bloque ainsi la succession dans le seul but de vous faire du tort. La situation est alors bloquée.

Tous les héritiers ont décidé de conserver les biens de famille, mais en raison de mésentente, la gestion des biens est devenue très difficile. Vous souhaitez sortir de l’indivision mais certains s’y opposent. Comment passer outre ? Etes-vous tenus de rester en indivision ?

Au sein de votre famille, il y a toujours eu le « préféré » des parents. Cette situation d’inégalité dure depuis plusieurs années et se poursuit même après le décès de vos parents. En effet, votre frère ou votre sœur a été avantagé tout au long de sa vie par vos parents (liquidités, appartements, biens mobiliers de valeurs…) et les nombreuses donations qu’il a reçues portent atteinte à votre réserve héréditaire (part légale d’héritage).

Par ailleurs, votre sœur a toujours habité une des maisons secondaires appartenant à vos parents, sans payer ni loyers, ni taxes. Au décès de vos parents, vous devez assumer seul la charge des biens à perte ou sans contrepartie en retour, car votre sœur refuse de les assumer.

Vous apprenez au détour d’une conversation que votre mère séjournait à l’hôpital lorsque votre frère a décidé de l’amener chez le notaire pour qu’elle puisse rédiger un testament. Ou encore, sachant que votre père était sous l’influence de votre sœur et qu’il était en état d’extrême faiblesse durant ses derniers mois, le changement de clause bénéficiaire de l’assurance-vie au dernier moment en faveur de cette sœur vous parait plus que douteux.

Vos parents étaient aisés et possédaient un patrimoine immobilier et mobilier important (grands domaines ou immeubles, tableaux de peintres célèbres, bijoux inestimables…).  Néanmoins, vous vous apercevez que de nombreux biens semblent manquer dans les actes de liquidation. Votre frère dissimule des dons manuels qu’il a reçus du vivant de vos parents et n’en a révélés qu’une infime partie.

Dans toutes ces situations et bien d’autres encore, vos intérêts sont lésés et les tensions intrafamiliales n’arrangent rien. Mais rassurez-vous ! Il est temps d’agir en vous appuyant sur l’expertise d’un avocat en successions qui mettra tout en œuvre pour débloquer cette situation.

Des solutions juridiques pour chaque problématique

A chaque situation conflictuelle, une solution juridique existe. Afin de résoudre votre situation le plus rapidement possible, consultez au plus tôt votre avocat qui pourra établir une stratégie de défense de vos intérêts. En effet, un avocat chevronné en droit des successions, qui a l’habitude des contentieux en la matière, pourra être d’une aide précieuse.

Ainsi, vous pouvez par exemple engager une action en réduction des libéralités excessives qui empiètent sur votre réserve héréditaire individuelle. De même, si le testament laissé par le défunt vous paraît plus que douteux, la contestation de ce testament pour insanité d’esprit est en principe possible si toutes les circonstances sont réunies. Enfin, il est toujours conseillé à celui qui a reçu des dons manuels de les révéler, afin de les rapporter à la succession, de rétablir l’égalité entre les héritiers et d’éviter toute remise en cause par la suite. En cas de différend, l’avocat aura pour rôle de mettre tout en œuvre afin, dans un premier temps de régler le litige à l’amiable. Ce n’est qu’à défaut d’accord entre les héritiers, qu’il engagera un contentieux devant le Tribunal de Grande Instance.

Avocats Picovschi, expert en droit des successions, assiste ses clients depuis plus de 30 ans, et est donc tout à fait expérimenté pour vous épauler en cas de contentieux jusqu’à l’obtention de votre part d’héritage.

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Rencontrons-nous

Nos attachés d'information
sont à votre écoute

Vous voulez plus d’informations ? Contactez nous
+33(0)1 56 79 11 00

90 avenue Niel
62 & 69 rue Ampère
75017 Paris

Avocats Picovschi - 90 avenue Niel 75017 Paris

Continuez votre recherche avec

Nos succès
Prix et distinctions
Nos autres domaines
d’interventions