Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Droit des affaires

La franchise de service : un piège pour le franchisé

Par Gérard Picovschi, Avocat | Mis à jour le 21/10/2014 | Publié le 24/03/2011


Il a la quarantaine fringante ancien cadre supérieur et même diplômé d'une grande école de commerce ou d'ingénieur.

Qu'il s'agisse d'une compression de personnel ou tout simplement d'un désaccord existant entre lui et son entreprise, il a été licencié ou a même démissionné pour « voguer vers d'autres horizons ».

Compétent et expérimenté sur le plan professionnel, il a souhaité « monter son entreprise » en étant indépendant.

D'un niveau social élevé, il lui fallait trouver rapidement une nouvelle situation professionnelle afin de subvenir au train de vie de sa famille…

Il s'est dit que son indemnité de licenciement serait bien employée et il a investi comme franchisé dans une franchise de service.

En effet, de par ses compétences professionnelles, il s'est vu conseil d'entreprise ou conseil en défiscalisation et il s'est dit qu'il serait parfaitement à même de commercialiser ce concept si novateur que le franchiseur lui vantait si brillamment…

Or, malgré ses vingt ou trente mille euros investis, la formation qu'il a reçue s'est avérée particulièrement légère et il ne s'est vu remettre qu'une documentation technique légère… un simple classeur…

Malgré de nombreux mois d'efforts, il n'arrive pas aux objectifs de vente escomptés. Il se dit alors qu'il s'est trompé et se remet en question…

Il ne devrait pas le faire !

Il s'est simplement fait abuser par un « franchiseur de service » dont le process de franchise n'était pas au point !

Ou pire, il s'est fait escroquer par un franchiseur dont l'objectif n'était pas le succès de la franchise mais simplement de prendre un droit d'entrée important sans rien donner en contrepartie.

C'est le problème de la franchise de service.

Il y a certaines franchises de service très solides qui sont des succès d'entreprises très importants parfois même mirifiques !

Mais à côté de cela, il y a de trop nombreux dossiers de franchises de services qui sont lancés à la légère par des franchiseurs beaux parleurs redoutables.

Avocats très expérimentés en matière de franchise, nous rappelons souvent à nos clients que la franchise de « services » est une création un peu artificielle ; que la vraie franchise solide est celle que tout le monde connait lorsqu'il rentre dans une boutique d'une enseigne sérieuse à forte réputation.

Une franchise sérieuse ne se lance qu'après qu'un chef d'entreprise ait lui-même, pour son compte et en en assumant les risques, créé plusieurs points de ventes à succès dont la gestion des stocks se fait de manière huilée, dont les enseignes sont reconnues, la ligne de produits de qualité, dont les points de vente sont aménagés selon des normes précises qui ont fait leur preuve, etc.

En énonçant une partie des conditions qui font le succès de la franchise, on s'aperçoit que l'on est loin de l'incorporalité de la franchise de service… Que franchise doit rimer avec fonds de commerce ou même avec boutiques…

Si vous lisez ces lignes avant de plonger dans une franchise, prenez conseil auprès d'un avocat expérimenté en franchise.

Si vous êtes déjà victime d'un franchiseur, rassurez-vous, un avocat expérimenté en Droit de la franchise saura vous obtenir une juste indemnisation

Si vous vous lancez comme franchiseur dans une franchise de service, il faut vraiment respecter certaines étapes, que votre franchise soit un succès, succès pour le franchiseur et le franchisé.

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Vous voulez plus d'informations ?

Plus de conseils ? Appelez-nous.

+33 (0)1 56 79 11 00

90 av. Niel & 69 rue Ampère - 75017 Paris

Vient de paraître

Loi Sapin 2 : quels aspects de l’assurance vie seront touchés ? Avocats Picovschi vous prévient !

Les lecteurs d'Avocats Picovschi ont aussi aimé

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.