Développer son entreprise grâce à la croissance externe

Développer son entreprise grâce à la croissance externe

SOMMAIRE

La croissance externe est pour l'entreprise un moyen pertinent pour performer et franchir plusieurs étapes de développement à la fois. Qui dit croissance externe dit opération de reprise d'entreprise ; comme toute opération de management faisant appel à des décisions stratégiques d'importance, elle présente des risques qu'il faut bien préciser pour les éviter. Ces risques, de nature juridique, peuvent devenir des atouts complémentaires s'ils sont pris en compte et gérés astucieusement. Avocats Picovschi vous explique cette stratégie de développement d’entreprise.

Qu’est-ce que la croissance externe ?

Pour développer une entreprise, il existe plusieurs stratégies dont fait partie la croissance externe.

Cette stratégie consiste à acquérir, à prendre le contrôle ou à fusionner avec une autre société.

On distingue plusieurs types de croissance externe :

  • La croissance verticale, qui consiste à intégrer un fournisseur ou un client à la société ;
  • La croissance horizontale, qui consiste à acquérir un concurrent ;
  • La croissance conglomérale, qui consiste à acquérir une entreprise sans lien avec l’activité de la société initiale afin d’élargir son offre.

Les avantages de la stratégie de croissance externe

Développer son entreprise par le biais d’une stratégie de croissance externe peut s’avérer avantageux pour diverses raisons.

Cette expansion peut permettre d’acquérir de nouvelles compétences en regroupant les savoir-faire des entreprises, mais également de s’implanter sur de nouveaux territoires et ainsi d’élargir sa clientèle, par exemple, en rachetant une entreprise étrangère.

La croissance verticale par le rachat d’un fournisseur, par exemple, permet une optimisation des coûts de production et donc une augmentation du chiffre d’affaires de la société.

Enfin, la croissance horizontale peut permettre une meilleure compétitivité en augmentant les parts de l’entreprise sur le marché.

Les inconvénients de la stratégie de croissance externe

Malgré les nombreux avantages de la croissance externe de votre entreprise, il convient néanmoins d’être conscient des inconvénients relatifs à son financement.

En effet, une telle opération suppose un important financement et donc une mobilisation de fonds, soit propres à l’entreprise, soit par des emprunts ou une ouverture du capital social à de nouveaux actionnaires.

L’entrée de nouveaux associés peut être un risque de dissolution du pouvoir de décision (notamment par le droit de vote) des associés plus anciens.

Enfin, il est important d’étudier en profondeur le projet de croissance externe. Les enjeux juridiques, sociaux, économiques et fiscaux doivent être vigoureusement analysés par un ou plusieurs experts dans ces domaines afin d’éviter une surévaluation du prix de l’acquisition ou d’autres mauvaises conséquences.

Le rôle de l’avocat dans vos opérations de croissance externe

Il est indispensable, pour mener à bien ce type d’opération, d’avoir recours à un avocat pour l’évaluation des risques juridiques et des opportunités fiscales.

Le conseil en droit des sociétés et en droit fiscal pourra vous conseiller sur la procédure la plus stratégique à adopter pour le développement de votre société. En effet, en fonction de vos moyens et opportunités, une fusion-acquisition ou une prise de contrôle par achat de parts sociales peuvent être, par exemple, envisagées.

Avocats Picovschi, compétent en droit des affaires et droit fiscal, saura vous assister dans chaque étape de vos opérations de croissance externe, des négociations précontractuelles à l’organisation de votre groupe à la suite de la conclusion du projet.

Votre avis nous intéresse

* Ces champs sont obligatoires
En savoir plus sur le traitement des données