Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Droit des affaires

La presse a encore parlé d'Avocats Picovschi !

| Publié le 10/09/2010


Extrait de l'article du magazine L'Entreprise de septembre 2010.

Comment sécuriser ses crédits bancaires :

Autorisations de découvert, facilités d'escompte, lignes Dailly… Les crédits d'exploitation jouent un rôle crucial dans  le fonctionnement quotidien des entreprises. Imaginez que votre société soit subitement privée de ses lignes à court terme : quelle en serait la conséquence ? Une plongée en enfer ! Or ce scénario catastrophe ne relève malheureusement pas de la fiction. « Peu de gens le savent, mais toute banque a le droit de réduire ou de supprimer ses concours à durée indéterminée, moyennant un préavis de soixante jours », souligne Gérard Picovschi, qui dirige le cabinet d'avocats d'affaires Picovschi. Il suffit que le banquier notifie par écrit à l'entreprise sa décision de restreindre ou d'annuler ses lignes à une échéance de soixante jours, pour que, la date venue, il puisse le faire en toute légalité. Et ce, quel que soit le motif de cette décision…

[…]

Les crédits à court terme constituent donc une arme à double tranchant : ils répondent à un réel besoin, mais font peser de gros risques sur les entreprises qui les utilisent. Comment réduire ces risques ? (…) Au stade du litige avec une ou plusieurs banques, vous pouvez aussi envisager de confier votre dossier à un avocat. Le cabinet Picovschi a traité de nombreux cas de ruptures de crédits bancaires. « Notre démarche est toujours la même, révèle Gérard Picovschi. Nous considérons la relation banque / entreprise de manière globale. Notre credo, forgé par l'expérience, est que le champ de la faute bancaire est très vaste ! Nous analysons tous les points sur lesquels le banquier a pu faillir : a-t-il manqué à son devoir d'information, de diligence, de conseil, de discernement ? S'est-il montré de mauvaise foi ? A-t-il pratiqué la gestion de fait ? Sur ces bases, nous construisons le meilleur dossier possible, c'est-à-dire le plus solide juridiquement. Plus notre dossier est solide, plus nous disposons de moyens de pression pour préserver les relations bancaires. Dans bon nombre de cas, en employant tout notre savoir-faire en matière de négociation, nous parvenons à sortir de la situation de clash et à recréer une situation confortable pour l'entreprise… »

 

NATHALIE MOURLOT

L'Entreprise septembre 2010 n°292

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Vous voulez plus d'informations ?

Plus de conseils ? Appelez-nous.

+33 (0)1 56 79 11 00

90 av. Niel & 69 rue Ampère - 75017 Paris

Vient de paraître

Loi Sapin 2 : quels aspects de l’assurance vie seront touchés ? Avocats Picovschi vous prévient !

Les lecteurs d'Avocats Picovschi ont aussi aimé

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.