Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Droit international

Quelles clefs pour un investissement chinois réussi en France ?

Par Fengyuan WEN, Juriste | Mis à jour le 28/07/2014 | Publié le 01/08/2011


Investissement chinois en France, lorsque la réussite n'est pas au rendez-vous

En 2009, une société française subit la crise de plein fouet, à tel point qu'une procédure de liquidation est engagée à son encontre. En mars de la même année, une société chinoise rachète l'entreprise en faillite. Les asiatiques entendent utiliser la marque pour développer le marché européen. 

Mais peu de temps après, des conflits importants éclatent entre les dirigeants chinois de la société et les ouvriers français, à tel point que l'activité de la société se retrouve bloquée.

Les points d'achoppement sont nombreux. Par exemple, en Chine, il n'est en rien choquant d'installer une caméra de surveillance à l'entrée et à la sortie des bâtiments. En revanche, côté français, ce détail est perçu comme une mesure attentatoire à la liberté des salariés.

Une série d'incompréhensions voit le jour. Les français en viennent rapidement à reprocher une mauvaise gestion aux dirigeants chinois. Les journaux locaux s'en mêlent et dénoncent le fait que les nouveaux patrons ne tiendraient pas leurs promesses, ni ne garantiraient la sauvegarde des intérêts des ouvriers.

En février 2010, le conflit atteint un point culminant. Les ouvriers engagent une grève. Les chinois se retirent de la société. Le 26 mars, les employés français intentent une action devant les tribunaux français, pour obtenir l'ouverture d'une procédure collective à l'encontre de l'entreprise. S'en est alors suivi un dépôt de bilan.

Ce projet qui s'effondre n'est pas le seul du genre. TCL, Thompson sont autant de grandes enseignes qui avaient attiré l'attention des investisseurs chinois. Et malgré un projet soigneusement monté, là aussi, l'échec a été au rendez-vous.

Bien que l'administration française fasse des efforts pour attirer les sociétés chinoises, les entreprises chinoises doivent se préparer à s'adapter au mode de pensée occidental.

L'avocat en Droit international, gage de réussite pour votre investissement

L'investissement chinois en France est une tendance récente. Il n'y a pas, à l'heure actuelle, de statistiques à jour sur  le taux d'implantations réussies dans l'Hexagone. Mais en comparaison avec d'autres pays occidentaux, il semble que la France ne soit pas particulièrement bien positionnée.

D'après des données parues dans « Finance National », les implantations réussies étaient de l'ordre de 10 %, ce qui semble être un ratio particulièrement faible.

La connaissance du droit semble souvent être ce qui fait obstacle au succès. Une bonne maîtrise du droit des sociétés, mais également du droit du travail est un préalable indispensable à toute opération sur le territoire français.

Au-delà du domaine juridique pur, les différences culturelles entre la France et la Chine sont nombreuses. Si les systèmes juridiques sont différents, ce sont également les traditions et l'état d'esprit  qui varient entre l'Europe et l'Asie.

La France (Fa guo en chinois) est le pays du droit, si l'on s'en tient à la traduction littérale de ce mot. Et en effet, le corpus de règles est particulièrement élaboré. Les entrepreneurs chinois désireux de s'implanter en France ne peuvent s'affranchir d'une étape préalable fondamentale : le recours à un avocat français compétent en droit des sociétés et en droit du travail.

Celui-ci saura guider les entrepreneurs étrangers à travers toutes les étapes tendant à la création ou à la reprise d'une société.

Le Cabinet Picovschi, de par son expérience en ce domaine, est en mesure de vous assister non seulement d'un point de vue juridique, mais aussi sur le plan culturel et humain, de manière à se diriger ensemble vers le succès.

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Vous voulez plus d'informations ?

Plus de conseils ? Appelez-nous.

+33 (0)1 56 79 11 00

90 av. Niel & 69 rue Ampère - 75017 Paris

icon drapeau chinois Consultez notre site chinois
访问我们的中文网站

Vient de paraître

Loi Sapin 2 : quels aspects de l’assurance vie seront touchés ? Avocats Picovschi vous prévient !

Les lecteurs d'Avocats Picovschi ont aussi aimé

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.