Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Droit des affaires

Dirigeants d’entreprise, attention au choix essentiel du régime social !

| Publié le 31/05/2017


illustration de l'article

SOMMAIRE

Les contrats Madelin ont déjà de beaux jours derrière eux, pourtant, la subtilité de leurs mécanismes n’est pas toujours bien comprise par leurs principaux intéressés : les dirigeants d’entreprises. Si ce régime fiscal se veut protecteur, il ne va pourtant pas sans son lot de contraintes. Avocats Picovschi vous apporte son éclairage, pour être certain de faire le bon choix.

Qui sont les bénéficiaires de la loi Madelin ?

Cette loi promulguée le 11 février 1994 et les contrats qui lui sont associés offrent un cadre fiscal protecteur et privilégié aux :

  • Travailleurs non-salariés qui relèvent de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (comme les artisans et les commerçants)
  • Travailleurs non-salariés qui relèvent de la catégorie des bénéfices non commerciaux (les professions libérales)
  • Les dirigeants de société soumis à l’impôt sur les sociétés (comme les gérants majoritaires de SARL ou en commandite par action)  

Le conjoint collaborateur du travailleur non-salarié (TNS) peut également souscrire un des contrats Madelin.

Souscrire un contrat Madelin, oui, mais pourquoi ?

Les contrats Madelin vous procurent un avantage essentiellement fiscal, car ces cotisations sont déduites de votre revenu imposable. Ainsi, ils permettent de pallier les carences des régimes généraux en matière de protection sociale souvent insuffisants, comme le fait de ne pas bénéficier des indemnités chômage.

Ils vous permettent de bénéficier d’un régime de retraite complémentaire, de vous assurer grâce à un contrat de prévoyance (utile, si vous êtes temporairement incapable de travailler) de bénéficier d’un contrat de mutuelle et d’une garantie de chômage.

Ainsi, vous vous créez vous-même votre propre régime de cotisation sociale et pouvez le déduire, car l’effort de cotisation est en partie financé par l’impôt réalisé.

Quels types de contrats Madelin pouvez-vous souscrire ?

  • Un contrat de retraite
  • Un contrat de prévoyance (pour les arrêts de travail, invalidité)
  • Les contrats de mutuelle
  • Les contrats de garantie chômage ou perte d’emploi 

Toutefois, soyez prudent…

Si vous êtes gérant non-salarié, ces cotisations seront à intégrer au sein du revenu de gérance et viendront augmenter l’assiette de vos cotisations sociales.

Vous n’êtes d’ailleurs pas tous égaux face à ce dispositif : dans le cadre d’une déduction de la cotisation du revenu imposable, vous pourrez profiter des bénéfices de la loi Madelin exclusivement si votre tranche marginale d’imposition est élevée.

N’allant pas sans son lot d’inconvénients, il est donc important de vérifier au préalable si vous pourrez en retirer un véritable intérêt fiscal.

Sachez également que si vous avez bénéficié d’un avantage fiscal dès la création du contrat, la rente viagère dont vous allez bénéficier pourra être soumise à l’impôt sur le revenu.

Les contraintes

Elle ne va d’ailleurs pas sans son lot d’inconvénients : vérifiez bien l’intérêt fiscal vis-à-vis des contraintes et que ce type de contrat correspond à vos besoins. Il n’est pas exclu que souscrire un de ces contrats vous attire davantage d’inconvénients et pouvoir en sortir ne sera que très exceptionnel.

Vous souhaitez vous défaire de ce contrat de façon anticipée ? Récupérer votre épargne sous forme de capital, et non de rente viagère, sans pour autant savoir comment procéder vis-à-vis de votre organisme ? Sachez qu’Avocats Picovschi, compétent en droit des affaires et droit fiscal depuis 25 ans, pourra vous conseiller et vous accompagner tout au long de cette procédure et des litiges qui peuvent en découler.

Sources : www.ffa-assurance.fr, « Contrats Madelin : la prévoyance des travailleurs non-salariés », 12/12/2016 ; www.malakoffmederic.com, « Qu’est-ce que la loi Madelin ? »

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Vous voulez plus d'informations ?

Plus de conseils ? Appelez-nous.

+33 (0)1 56 79 11 00

90 av. Niel - 62 & 69 rue Ampère 75017 Paris

POURQUOI NOUS REJOINDRE

Pourquoi nous rejoindre - Avocats Picovschi

Pour participer à notre succès, dans tous les sens du mot : y contribuer et en profiter. Notre cabinet, depuis près de 30 ans, assure son développement de façon pérenne en s’appuyant sur deux pieds essentiels l’extrême compétence et l’innovation.

Première Start-up du droit, le cabinet a su prendre le virage de la technologie et a su rester un cabinet traditionnel à l’écoute de ses clients.

Ses performances sont régulièrement reconnues par la presse spécialisée et le classe par Décideurs Magazine parmi les meilleurs cabinets d’avocats en matière de Contentieux & Arbitrage - Contentieux commercial dans la rubrique pratique réputée et Droit de l’architecture et construction.

Si l’on ajoute à cette brève description la perspective d’évolution de carrière notre proposition devrait vous attirer et vous conduire à postuler.

Partagez votre avis

Google avis

Cet article a répondu à vos attentes et vos questions ? Donnez votre avis !

Les lecteurs d'Avocats Picovschi ont aussi aimé

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.