Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Droit international

Créer sa société en Chine : à quoi servent les tampons ?

Par Marion Jaecki, Elève-avocate | Mis à jour le 28/07/2014 | Publié le 24/03/2011


Si dans le cadre des relations commerciales, les occidentaux sont davantage habitués à se fier aux signatures, en Chine, celles-ci sont considérées comme étant aisément falsifiables. Pour cette raison, les tampons sont habituellement utilisés par les entreprises pour accompagner le paraphe des décideurs. L'utilisation permet d'atteindre, au sens du droit chinois, un niveau de sécurité supérieur dans le cadre d'actes engageant la responsabilité de la société.

Les tampons sont des pièces uniques gravées par des organismes habilités, et ne sont délivrés que contre autorisation des autorités. En fonction de son activité, une société peut détenir un nombre variable de tampons, qui auront tous une fonction déterminée, et ne pourront être utilisés que pour valider un type précis d'actes.

Les tampons les plus fréquemment utilisés

Le tampon « société » 

Le tampon de la société mentionne le nom enregistré de l'entreprise et le cachet doit être approuvé par le bureau de la sécurité publique. Une entreprise à capitaux étrangers ne peut se servir de ce tampon qu'une fois que la compagnie a été enregistrée par l'Administration de l'Industrie et du Commerce (Administration of Industry and Commerce). Le tampon doit impérativement être utilisé lorsque des documents importants concernant la société sont signés. Par ailleurs, l'ouverture d'un compte bancaire, la modification du nom de la société ou de son domaine d'activité, est subordonnée à la production de ce tampon.

Le tampon « finance »

Le tampon « finance » est utilisé pour émettre des chèques ou d'autres documents comptables. Les banques exigent également que les entreprises produisent ce « finance » dans le cadre d'ouverture de comptes bancaires. Cette exigence peut également être renouvelée au cours des transactions bancaires ultérieures. Par mesure de sécurité, les compagnies conservent habituellement séparément le tampon de la société et le tampon finance.

Le tampon « contrat » 

De nombreuses sociétés utilisent un tampon distinct dès lors qu'il s'agit de signer des contrats avec leurs employés. L'utilisation d'un tampon « contrats » n'est pas obligatoire, son effet étant identique à celui du tampon « société » dans le cadre de la signature de contrats.

Le tampon « douanes » 

Il est utilisé en matière de déclarations aux douanes sur l'import ou l'export de marchandises.  

Le tampon « factures » 

Il est nécessaire dans le cadre de l'émission de reçus faisant foi en matière fiscale.

Précautions d'usage

Les tampons de l'entreprise ne doivent jamais être détenus par une seule personne, à moins que celle-ci ne soit le dirigeant de la société en personne. Dans la pratique, les cachets sont la plupart du temps répartis entre les différents services de l'entreprise. Ainsi le tampon “finance” sera détenu par le comptable, alors que le tampon “contrats” sera entre les mains du département juridique. Les dirigeants de sociétés devront être particulièrement vigilants sur le choix des personnes à qui ils envisagent de confier ces tampons. Toutes les précautions devront par ailleurs être prises pour que ces tampons soient conservés en lieu sûr, de manière à éviter tout risque d'utilisation frauduleuse.

Investisseurs, n'hésitez pas à consulter un professionnel du droit qui saura vous guider dans le cadre de votre implantation en Chine !

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Vous voulez plus d'informations ?

Plus de conseils ? Appelez-nous.

+33 (0)1 56 79 11 00

90 av. Niel & 69 rue Ampère - 75017 Paris

Vient de paraître

Loi Sapin 2 : quels aspects de l’assurance vie seront touchés ? Avocats Picovschi vous prévient !

Les lecteurs d'Avocats Picovschi ont aussi aimé

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.