Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Droit fiscal

Avoirs non déclarés : il sera bientôt trop tard pour régulariser !

| Publié le 19/09/2017


illustration de l'article

SOMMAIRE

Après de nombreux effets d’annonces, la fermeture de la cellule de régularisation de Bercy, prévue pour le 31 décembre 2017, semble désormais irrémédiable. La procédure de régularisation ne semble plus nécessaire à l’administration fiscale qui bénéficiera de nouveaux outils. En effet, l’échange de données entre les pays permettra désormais aux états d’accéder aux informations sur les avoirs non déclarés, et notamment sur les comptes bancaires. Mais pas de panique, si vous souhaitez vous mettre en conformité avec l‘administration fiscale, il est encore temps de contacter votre avocat fiscaliste.

Encore 3 mois pour bénéficier de la procédure de régularisation spontanée

Selon le journal Libération, Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics, a annoncé que la fermeture de cellule de régularisation de Bercy, chargée de régler la situation des évadés fiscaux, aurait lieu le 31 décembre 2017. En effet, grâce à l’échange automatique d’information, la France aura un accès direct à certaines données détenues par 56 pays (42 pays supplémentaires devraient s’ajouter à partir de 2018) sur leurs résidents fiscaux. La procédure de demande de régularisation spontanée n’a donc plus lieu d’être puisqu’elle a pour effet de réduire les majorités et pénalités que l’administration pourrait percevoir pleinement en procédant à un contrôle fiscal.

La déclaration spontanée, avant un éventuel rattrapage par l’administration fiscale, est encore possible jusqu’à la fin de l’année. Il faut toutefois souligner que la fermeture du service de traitement des déclarations rectificatives (STDR) impose aux propriétaires de biens non déclarés de prendre une décision rapidement : effectuer la procédure de régularisation ou y renoncer définitivement.

Si vous êtes en possession de comptes non déclarés et que vous envisagez de régulariser votre situation avant la fermeture du STDR, il est primordial de faire appel à un avocat fiscaliste. Celui-ci est compétent pour étudier votre dossier afin d’estimer les risques encourus et les conséquences financières d’une régularisation. Par ailleurs, si vous jugez nécessaire d’entreprendre cette procédure, un avocat est un atout essentiel pour présenter votre dossier sous son meilleur jour.

Repentance fiscale : quels avantages ?

En effectuant une déclaration spontanée, les repentis doivent rattraper tous les impôts qu’ils n’ont pas réglés (droits de succession, impôt sur le revenu, ISF, prélèvements sociaux…) et payer des majorations et pénalités. Celles-ci sont toutefois plus faibles qu’en cas de contrôle. Par ailleurs, les poursuites pénales ne sont pas engagées.

Récapitulatif des peines (renforcées depuis 2017) :

  Pénalités Amendes forfaitaires par manquement déclaratif Risques pénal 
« Fraudeur » passif repenti 25 % depuis 2017 Entre 1 500 € et 10 000 € Aucun
« Fraudeur » actif repenti 35 % depuis 2017 Entre 1 500 € et 10 000 € Aucun
Contrôle fiscal Entre 40 % et 80 % en cas de manœuvres intentionnelles pour tromper l’administration fiscale Amende pénale pouvant atteindre 2 millions d’euros

• Sept ans d’emprisonnement

• Confiscation d’avoir

• Interdiction d’exercer ou de diriger une entreprise

• Privations de droits civiques, civils et de famille

• Jusqu’à 2 millions d’amende

Sources : la circulaire ministérielle du 14 septembre 2016 — ministère de l’Économie ; articles 1729, 1736, 1741 du code général des impôts.

Si les contribuables repentis fiscaux n’échappent pas aux pénalités, la déclaration spontanée offre malgré tout certains avantages : les majorations sont minorées et le risque de sanctions pénales est éclipsé.

Pour entreprendre la procédure de régularisation, l’assistance d’un avocat est capitale. Il vous aidera à constituer un dossier de régularisation, c’est-à-dire à renseigner votre déclaration rectificative et préparer tous les documents justificatifs nécessaires. En effet, les erreurs peuvent conduire au rejet du dossier par l’administration. L’avocat vous permet ainsi de présenter votre situation sous l’angle le plus favorable et de bénéficier d’un interlocuteur expérimenté, qui négociera avec l’administration fiscale pour réduire au maximum les sanctions et majorations liées à la procédure de régularisation.

Avocats Picovschi, expert en droit fiscal, a développé une vraie habileté dans la gestion des procédures de régularisation et se tient à votre disposition pour optimiser vos intérêts et évaluer les risques que vous encourez.

Source : www.liberation.fr, « Repentis fiscaux : le gouvernement sonne la fin de la clémence », Libération, 15 septembre 2017 à 05:03 (mis à jour à 12:56), AFP

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Anticipez le contrôle fiscal, évitez les sanctions !

Contactez-nous

+33 (0)1 56 79 11 00

90 av. Niel - 62 & 69 rue Ampère 75017 Paris

Jean Martin - Consultant Droit fiscal

Jean Martin
Ancien Inspecteur des Impôts

Nous bénéficions de l'expertise de notre of counsel, Jean Martin, ancien Inspecteur des Impôts.

POURQUOI NOUS REJOINDRE

Pourquoi nous rejoindre - Avocats Picovschi

Pour participer à notre succès, dans tous les sens du mot : y contribuer et en profiter. Notre cabinet, depuis près de 30 ans, assure son développement de façon pérenne en s’appuyant sur deux pieds essentiels l’extrême compétence et l’innovation.

Première Start-up du droit, le cabinet a su prendre le virage de la technologie et a su rester un cabinet traditionnel à l’écoute de ses clients.

Ses performances sont régulièrement reconnues par la presse spécialisée et le classe par Décideurs Magazine parmi les meilleurs cabinets d’avocats en matière de Contentieux & Arbitrage - Contentieux commercial dans la rubrique pratique réputée et Droit de l’architecture et construction.

Si l’on ajoute à cette brève description la perspective d’évolution de carrière notre proposition devrait vous attirer et vous conduire à postuler.

Partagez votre avis

Google avis

Cet article a répondu à vos attentes et vos questions ? Donnez votre avis !

Les lecteurs d'Avocats Picovschi ont aussi aimé

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.